Parlure est un programme d’ateliers destiné à des groupes de personnes aphasiques (PA). Il comprend huit ateliers thématiques « clé en mains » permettant de stimuler les habiletés langagières et la communication fonctionnelle. Chaque atelier est conçu pour être réalisé en groupe avec le support d’un animateur. Les activités sont créées par une équipe d’orthophonistes et de chercheurs et sont entièrement adaptées aux défis des personnes aphasiques. Parlure vise également à créer des opportunités pour les PA de communiquer dans un environnement adapté et valorisant et à leur permettre de développer des outils pour mieux vivre avec l’aphasie dans le quotidien.
 

Laura Monetta, PhD

Professeur titulaire à l’Université Laval et chercheure au centre de recherche CERVO

Les travaux de recherche de Mme Monetta portent sur l’étude de l’évaluation, la rééducation et l’efficacité de l’intervention chez les adultes avec troubles acquis du langage. Ses travaux de recherche visent le développement de nouveaux tests d’évaluation et des nouvelles stratégies d’intervention en rééducation pour les aphasies post-AVC et pour les troubles acquis du langage dans les maladies neurodégénératives. Mme Monetta mène également des projets de vulgarisation scientifique et de transfert de connaissances. Elle est la chercheure principale de Parlure.

Joël Macoir, PhD

Professeur titulaire à l’Université Laval et chercheur au centre de recherche CERVO

Les travaux de recherche de M. Macoir portent principalement sur le diagnostic et le traitement des troubles du langage et de la cognition chez l’adulte et la personne âgée. Il est d’avis que le langage et la communication sont au cœur des relations humaines. Lorsqu’ils sont affectés par un AVC, un traumatisme crânien ou une maladie neurologique, les répercussions dans la vie de la personne sont majeures et peuvent entraîner de l’isolement et de l’incompréhension. Il a décidé de s’investir avec grand plaisir dans le projet Parlure car il a le potentiel d’aider les personnes aphasiques à maintenir et à développer leurs capacités de communication via des activités intéressantes et motivantes, basées sur les défis qu’elles rencontrent au quotidien.

Marie-Ève Lamontagne, PhD

Professeure titulaire à l’Université Laval et chercheure au CIRRIS

Mme Lamontagne est ergothérapeute spécialisée en transfert de connaissances. Ses travaux de recherche portent principalement sur le transfert de connaissances et l’implantation de meilleures pratiques de réadaptation. Elle travaille également dans le domaine de la qualité des services de réadaptation pour les personnes ayant eu un neurotraumatisme.

Claudia-Lynn Pelletier

orthophoniste clinicienne et professionnelle de recherche

Mme Pelletier travaille comme orthophoniste auprès des personnes aphasiques depuis 2012. Elle s’est impliquée bénévolement auprès de l’organisme Artère ainsi que dans plusieurs projets de recherche, de transfert de connaissances et de stages novateurs à titre de clinicienne, de coordonatrice et de professionnelle de recherche. Actuellement, elle travaille à développer des nouvelles alternatives à l’offre de service de santé actuellement disponible aux personnes aphasiques. Dans ce contexte, où les personnes qui présentent une aphasie chronique ont accès à très peu de services, Parlure représente une innovation des plus intéressantes.

Annie Bergeron

orthophoniste clinicienne

Mme Bergeron travaille comme orthophoniste auprès des personnes aphasiques depuis 2006. Après avoir exercé de nombreuses années en rééducation du langage, son champ de pratique est maintenant axé sur l’intégration d’outils de suppléance à la communication orale. Mme Bergeron s’est impliquée dans des projets de recherche et de transfert de connaissances à titre de clinicienne. Elle s’intéresse aux interactions sociales, transformées par les défis de l’aphasie. Elle souhaite apporter sa contribution à des projets ayant pour but de soutenir les personnes aphasiques à demeurer actives au plan de la communication.

Nicolas Germain-Pouin

coordonnateur des services chez Artère

M. Germain-Pouin est technicien en gestion et intervention loisirs de formation. Son mandat en tant que coordonnateur de l’organisme Artère est de développer les services offerts aux personnes ayant subi un AVC qui ont complété leur réadaptation. Depuis plusieurs années, il travaille à créer des liens solides et durables avec différents partenaires de la communauté (professionnels de la santé, chercheurs, autres organismes) afin d’assurer que la mission d’Artère soit accomplie. Il repousse ainsi les limites et propose régulièrement des projets novateurs permettant de mieux répondre aux besoins de ses membres.

Artère

Artère est un organisme sans but lucratif qui joue un rôle important dans l’intégration sociale des personnes aphasiques depuis 1985. Elle offre ne programmation de loisirs adaptée afin de contrer l'isolement social, regrouper les survivants d'AVC pour créer un lieu d'appartenance et se réaliser. Sa mission consiste à améliorer la qualité de vie des personnes ayant subi un AVC, des personnes aphasiques ainsi que leur famille, en favorisant leur implication sociale. Elle est également impliquée dans la sensibilisation des intervenants, du public et des gouvernements face à ces problématiques en lien avec l’AVC et l’aphasie.

Programme de maîtrise en orthophonie

Université Laval

Le programme de maîtrise en orthophonie du département de réadapation de l’Université Laval a à cœur de créer des liens durables avec sa communauté par l’entremise de divers projets de transfert de connaissances et de partenariat. Parlure est la seconde collaboration entre Artère et le programme. Il s’inscrit dans un intérêt d’innover collectivement de manière à ce que l’expertise universitaire soit au service des besoins de la communauté.

Fonds de soutien aux collectivités

Le Ministère contribue au soutien financier des activités des établissements universitaires afin qu'ils poursuivent leur mission dans les domaines de la formation, de la recherche et du service aux collectivités. À cet effet, depuis plus de vingt ans, le Ministère finance, par l'entremise du FSC, des projets d'intervention universitaire au profit de groupes sociaux porteurs de besoins collectifs.

 
Dans le système de santé actuel, une fois la rééducation orthophonique finalisée, les personnes aphasiques n’ont souvent plus accès à de la stimulation langagière ni à l’accompagnement nécessaire pour favoriser leur communication fonctionnelle. Ces personnes se tournent alors vers des associations telles Artère à Québec, dont la mission est de favoriser le sentiment d’appartenance et la qualité de vie de leurs membres. Depuis 2016, tous les regroupements de personnes aphasiques du Québec disposent d’une formation gratuite en ligne portant sur les stratégies de communication les plus efficaces pour communiquer avec les personnes aphasiques. C’est suite à la mise en place de cette formation que les bénévoles et intervenants de ces regroupements ont pu cibler des besoins relatifs à l’intégration d’ateliers spécifiques visant l’amélioration de la communication fonctionnelle et la stimulation des habiletés langagières. Ces organisations ont alors soulevé le besoin d’ateliers concrets et adaptés à leur réalité et aux besoins de leurs membres. Des chercheurs de l’Université Laval et des orthophonistes, en collaboration avec l’organisme Artère, ont alors travaillé à la création de Parlure.